Mieux-être

TOP - 4 composantes de l’estime de soi



Comment te perçois-tu? Qu’est-ce que tu aimes de toi? Quelles sont tes petites et grandes réussites? Te trouves-tu compétent dans quelque chose? Toutes ces questions décrivent la perception intérieure et extérieure que l’on a de soi-même. Mais comment l’améliorer ou mieux comprendre le fonctionnement de l’estime de soi? Voici 4 composantes pour agir sur l’estime de soi : 


1.
Le sentiment de confiance

Très différent de la prétention ou de l’égoïsme, le sentiment de confiance qualifie une personne qui sait de façon réaliste qu’elle est capable d’affronter une situation, car elle possède les ressources nécessaires pour le faire. En comprenant les limites d’une situation, et les attentes qui en découlent, on est plus à même de se sentir en sécurité.


2.
La connaissance de soi

Se connaître, c’est d’abord savoir qui on est dans son corps et dans sa tête. C’est donc apprendre à tirer le meilleur de ses qualités et à accepter ses faiblesses. Tu te trouves hypersensible ? Essaie de tirer profit de ta grande sensibilité comme d’une valeur ajoutée. Que ce soit dans la sphère privée ou professionnelle, cette caractéristique t’apprend à être une personne curieuse et créative! En sachant qui tu es, tu arriveras mieux à composer avec toi-même et les autres.


3.
Faire partie d’un groupe

Quand on échange avec des personnes qui partagent les mêmes intérêts que nous, on partage son savoir et sa passion, on se sent reconnu dans ce qu’on aime et on prend conscience de notre valeur au sein du groupe. Ce sentiment se construit progressivement, au fil de la découverte de l’autre. Il peut te donner envie de t’investir et de donner le meilleur de toi, non pas par compétition, mais par souci d’implication et par la motivation et l’énergie que tout un groupe, ou même une seule personne inspirante peuvent soulever.


4.
Le sentiment de compétence

« T’es capable! » On l’a tous déjà entendu... Pourtant, on n’en est pas toujours convaincu. Ainsi, on prend souvent conscience de ses forces et de ses faiblesses en rencontrant des échecs, mais aussi des succès. Une recette que tu as cuisiné, une nouvelle amie que tu as réussi à approcher, l’inscription à cette activité qui t’intéresse, etc. Chaque petite victoire compte! C’est aussi un bon moyen de prendre conscience que tous les efforts comptent et peuvent tracer une longue route vers le succès.



Liens utiles

Ma voix, ta voix