Relations

TOP - Les 10 pièges du discours



Apprends à démasquer les obstacles à un dialogue et les jugements cachés dans une discussion.


1.
La généralisation

La généralisation consiste à poser une conclusion de façon rapide et en généralisant le propos. Par exemple : « Un homme est mort dans un accident d’automobile alors qu’il portait sa ceinture de sécurité. Je conclus que la ceinture de sécurité n’est pas utile à partir de cette simple situation. »


2.
L’attaque personnelle

L’attaque personnelle vise à s’en prendre directement à une personne plutôt que de remettre en question ce qu’elle dit. Par exemple : « Tom s’habille mal. Il ne peut pas nous faire un exposé sur la mode. »


3.
L’appel au clan

​L’appel au clan se sert de l’opinion de ses amis en tant qu’argument. Par exemple : « Cette équipe de hockey est nulle, car tous mes amis le disent. »


4.
L’appel à la popularité

L’appel à la popularité consiste à utiliser l’opinion de la majorité en tant qu’argument. Par exemple : « Tout le monde dit que la vérité sort de la bouche des enfants. Alors, je crois que les enfants ont toujours raison. »


5.
Le préjugé

Le préjugé s’appuie sur une opinion préconçue en tant qu’argument. Par exemple : « Cette classe a beaucoup d’élèves asiatiques. Elle aura donc de bons résultats, car tous les Asiatiques sont de bons élèves. »


6.
Le stéréotype

Le stéréotype est fondé sur une image figée et s’en sert comme argument valable, au lieu de tenir compte des différences de chacun. Par exemple : « Laura n’est pas bonne en math, parce qu’elle est blonde. C’est bien connu, les blondes ne sont pas intelligentes. »


7.
L’argument d’autorité

L’argument d’autorité repose uniquement sur le pouvoir d’une personne en position d’autorité, même si cette personne n’y connaît rien au sujet. Par exemple : « Si je suis sage, je vais avoir des cadeaux. C’est vrai, c’est le père Noël qui l’a dit. »


8.
La double faute

La double faute justifie un comportement en donnant comme raison que d’autres personnes font la même chose. Par exemple : « J’ai peut-être menti, mais Myriam l’a fait aussi. » (Alors, ce n’est pas mal.)


9.
La caricature

La caricature déforme les propos d’une personne en les simplifiant ou en les exagérant. Par exemple :

« - Les automobiles produisent beaucoup de gaz néfastes pour l’environnement.
- À t’écouter parler, on devrait tous se promener à dos d’âne. »


10.
Le faux dilemme

Le faux dilemme ne présente que deux solutions à un problème qui connaît en fait bien d’autres alternatives. Par exemple : Le personnel enseignant discute du code vestimentaire permis dans leur école. Un enseignant s’oppose au port des jupes : « ou bien on interdit le port des minijupes, ou bien les filles ne peuvent porter aucune robe à l’école ».