Relations

EN CHIFFRE - La grossophobie



La « phobie de la grosseur », ou le fat shaming, désigne le fait de stigmatiser une personne à cause de son surpoids. À l’embauche d’un emploi, dans les transports publics, en faisant son épicerie, les jugements négatifs et préjugés à l’égard des personnes en surpoids ne manquent malheureusement pas… Le terme « grossophobie » est même entré dans le dictionnaire cette année. Une triste nouvelle qui doit nous inviter à réfléchir à notre attitude et nos croyances vis-à-vis de la problématique du poids.

Selon l’étude réalisée par l’Association pour la santé publique du Québec :


59 %

59 % des jeunes considèrent que les élèves de leur école se font traiter de tous les noms, taquiner ou intimider par rapport à leur poids.



+ du 1/3

Plus du tiers des jeunes pensent que le poids est la raison principale pour laquelle les jeunes se font intimider à l’école.



47 %

De ceux ayant été victimes d’intimidation, 47 % mentionnent être devenus obsédés par leur poids. Le fait de se faire intimider pour son poids accroît la prise de poids.



63 %

À la fin du primaire, les jeunes obèses auraient 63 % plus de risque d’être intimidés par leurs pairs, et ce phénomène perdure à l’école secondaire.


Source : Statistiques tirées du site http://www.changezderegard.com/